7    –    Une Post-Humanité

La science-fiction représente un terrain qui permet, idéalement, d’établir une communication entre tous les groupes humains et de reconstruire progressivement un 'imaginaire collectif' d’un autre genre, une nouvelle forme de subjectivité qui nous serait paradoxalement commune.

C’est une terrain d’écriture qui permet de plonger des lecteurs issus de milieux et de groupes sociaux différents dans un récit dépeignant une réalité des classes sociales, de hiérarchie et de faire apparaître les frontières sociales entre les marges et le centre.

Outre un terrain d’avertissement, emprunt de craintes, de terreurs, de questionnements agards et hasardeux ou bien trop lucides, la science-fiction représente, en plus d’un style d’écriture éclatant les marges de réalité et de subjectivité, un espace d’ouverture, d’échappatoire, de résistance face à une fatalité, face à l’entropie qui nous est quotidienne.

Nous avons encore l’opportunité et la possibilités d’inventer et de construire de nouvelles alternatives pour vivre ensemble, en tant qu’humain, post-humain, être vivant, être pensant, en tant qu'alterné, alternates. Il nous appartient de donner des formes à ce futur si proche. Le champ de la fiction comme celui de l’art doit être cultivé non pas uniquement dans ses valeurs artistiques, culturelles ou même de divertissement, mais comme une écriture possible du monde.

Je ne peux apporter de conclusion - c'est pourquoi elle sera absente de mon mémoire - car ce flux de pensées doit rester ininterrompu, une ouverture vers les spéculations que nous pouvons faire à propos de nos futurs. L'imagination, la parole et l'art restent nos meilleures armes et outils pour fasconner un avenir qui déjouerait les prédictions de notre période Pré-Apocalyptique.

Si c'est collectivement que nous devons nous redéfinir pour entrer en symbiose avec notre nature, nos pairs et notre environnement, la meilleure démarche me semble de créer des espaces de respiration où peut murir un devenir ensemble. Aussi, vous qui avez pris la peine de me suivre jusqu'ici, je vous invite à lire les micro-fictions présente sur alternates.be et à participer à ce reccueil en y ajoutant, en tant qu'alternate, une ou plusieurs micro-fictions qui feront vibrer notre présent et notre devenir.

Post-humain :

Le post-humain est l'humain d'après, celui qui vient après le trans-humain (qui est en phase intermédiaire d'un dépassement de sa condition humaine). C'est un être qui aura dépassé les limites de son corps et de sa condition humaine, en fusion avec les technologies qu'il utilise, qui s'est modifié lui et son environnement, qui fait l'expérience d'une existence augmentée fulgurante. Il ne pourra plus être qualifié d'humain car il aura dépassé sa nature, cela volontairement et/ou inévitablement.

Alternate :

Être alternatif, alterné même, qui a été altéré par les modifications et les bouleversements que l'humanité vit aujourd'hui, attéré devant les limites qui lui étaient propres. Il s'agit d'un être en transition, en renouvellement constant, en intermédiaire mais pas en phase intermédiaire comme le trans-humain. Même si l'alternate peut s'inscrire dans une post-humanité, il n'est pas ce qui vient après, car il n'attend pas le futur pour exister en son sein, il a décidé - volontairement ou inconsciemment - d'accepter toutes les contradictions de son existence et du monde qui l'entoure et il évolue maintenant entre les lignes, entre les cases, en pulsation avec les autres - alternates ou pas. Il s'inscrit dans une définition vibrante de possibles et s'affranchit des fatalités qui incombent l'existence. Il évolue en dialogue avec ce qui l'entoure, ceux qui l'entourent et ainsi, se donne la possibilité de faire l'experience d'une vie enrichie de partages, de connexions et d'une multiplicité sereine.

Sensate :

Issus de la série Sense8 de Lana et Lilly Wachowski, les sensates - ou Homo sensoriums, une différente espèce humaine - sont des individus capables de se connecter avec d'autres sensates. Par le biais d'un sensate qui va activer leur nature dormante, ils acquièrent une 'seconde naissance' qui les relient à d'autres humains sensates de part le monde ; 8 individus nés au même moment exact composant un 'cercle'. Cette connection leur permet de partager et de communiquer entre leur 'cercle' des connaissances et des capacités, des sensations et des impressions, et cela à travers le monde jusqu'à faire l'expérience d'une vie augmentée, enrichie et partagée. En plus de leur cercles, ils peuvent également se connecter avec d'autres sensates par un regard physique direct, et obtiennent la capacité des les visiter aussi.

Dans leur fictions, les Wachowski dépeignent une fabuleuse possibilité d'existence partagée, multiple et ouverte au monde. Puisque ces personnes se retrouvent liées à des humains issus de contextes socio-politiques complétement différents, il est assez magnifique et plein d'espérance de voir cette connexion s'intensifier entre eux jusqu'à ce que l'empathie, l'acceptation et la compréhension de leurs prochains fasse d'eux et de ceux qui les entourent des humains dont la conscience et l'existence est sublimée.

Extrait de l'épisode 12 de la saison 2 de Sense8, Lana et Lilly Wachowski, 2018

La musique est souvent un point de rassemblement au sein de la série.

« Nous avons besoin d’utopistes de génie, d’un nouveau Jules Verne, pour esquisser non pas les grandes perspectives d’une Utopie technologique facilement saisissable, mais la condition même des hommes du futur, dont les lois fondamentales d’existence répondront aussi bien à la simplicité instinctive qu’aux relations complexes de la vie. »

      -     Laszlo Moholy-Nagy

      -    Aurora, A Different Kind Of Human, A Different Kind Of Human, 2019